mercredi 5 octobre 2016

Chronique : Etiquette et espionnage


 Le Pensionnat de Mlle Géraldine, Tome 1 :

Étiquette et espionnage

de Gail Carriger

Steampunk, Fantastique

Éditions Le Livre de Poche 

376 pages

6.90 €




Résumé :

En Angleterre, au début du XIXe siècle. Sophronia, une jeune fille délurée, préfère l’horlogerie et l’escalade des arbres à l’apprentissage du savoir-vivre. Sa mère l’inscrit au pensionnat de mademoiselle Géraldine, réputé pour sa rigueur. Sur place, Sophronia découvre que les pensionnaires s’y exercent, en plus des bonnes manières, aux façons les plus subtiles d’assassiner…

"Rappelez-vous bien cela, Mademoiselle Temminnick : une dame ne tire jamais la première. Elle pose des questions, puis elle tire."

Mon Avis :
17/20

Après la très bonne découverte qu'avait été Les Mystères de Larispem de Lucie Pierrat Pajot, ma première lecture dans le genre steampunk, j'ai été curieuse et ai voulu en découvrir davantage. Je me suis donc lancée dans cette saga qui m'a d'abord attirée par ses couvertures qui sont magnifiques et qui m'a ensuite convaincue par son résumé. De plus, j'avais souvent entendu parler de cette auteure en regardant les vidéos de Moody Take a Book. Je me suis donc lancée et j'ai été dans l'ensemble plutôt très satisfaite bien que ce roman ne soit pas parfait à mes yeux.

Tout d'abbord, et ce pourquoi je me suis lancée dans ce livre, j'ai encore une fois beaucoup aimé l'univers du roman. Le genre steampunk est, de ce que j'ai pu en lire pour l'instant, un genre qui me correspond plutôt bien. J'aime ce côté industriel et à la fois très évolué technologiquement parlant de la fin du XIXe siècle. J'aime l'ambiance qui s'est dégagé de ce roman et j'ai savouré ma lecture le mieux possible. Ce qui est sûr, c'est que j'ai hâte de lire la suite ou de découvrir un autre roman du même genre. Cependant, j'ai été assez surprise de voir que l'auteure y a intégré des éléments fantastiques. En effet, à tout cela se mêlent vampires et loups garous, qui se sont avérés très discrets dans ce premier tome. Je ne sais pas ce que l'auteure à l'intention d'en faire mais si elle voulait ajouter un côté fantastique à son roman, il est pratiquement innexistant. Je pense que ça aurait pourtant pu être intéressant !

Ensuite, j'ai beaucoup aimé le personnage de Sophronia qui est une jeune fille au départ assez garçon manqué mais qui se révèle pleine de surprises. Elle est attachante, tête brûlée et marrante au possible, ce qui m'a enchantée tout au long du roman. De plus les personnages secondaires sont tous très présents et j'ai beaucoup aimé Dimity, Savon et Vieve qui sont tous très originaux. J'aurais cependant aimé en savoir un peu plus sur chacun d'eux, que l'auteure nous raconte leurs histoires ...

J'ai également apprécié le concept du roman qui est, je le rappelle, un internat où l'on forme des jeunes filles aux bonnes manières et ... à l'art de tuer. Ça a donné des situations parfois hilarantes et invraisemblables ! J'ai adoré suivre Sophronia dans chacun de ses cours, tous plus excentriques les uns que les autres.  J'ai cependant eu du mal à continuer ma lecture puisque j'ai pu constater quelques longueurs vers la fin. En effet, on se lasse vite des cours ! Ce qui n'a pourtant pas empêché cette fin d'être pleine d'action, pour mon plus grand plaisir ! Je lirais donc la suite volontiers, pressée d'en savoir plus !

Vous avez lu ce livre ? Vous connaissez ?
Dites le moi en commentaires ! 

 

4 commentaires:

  1. Je n'aime pas particulièrement le steampunk, mais ce roman me tente beaucoup ! Tout comme toi j'aime bien le concept de l'internat où l'on apprend l'art de tuer :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être que tu te laisseras tenter alors ... ;)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. J'espère t'avoir donné envie de le lire ;)

      Supprimer